Le Faiseur de Monstres

Faiseur de Monstres
Théatre en plein air pour acteurs et animaux morts (ou presque)
Création en plein air pour un public assis sur des bancs devant un camion transformé en scène de théatre

Après Le Dragon, Dérapages, Macbeth. Arsenic continue de proposer un spectacle direct, proche du théâtre de foire : Le Faiseur de Monstres. Une création D'ARSENIC-Centre itinérant de création artistique de d'action culturelle (Liège) - En coproduction avec Théâtre En Campagne.

Lina, jeune écuyère d’un petit cirque ambulant, est séquestrée par son patron trop amoureux ; elle réussit à s’enfuir mais, pour son malheur, trouve refuge dans l’antre de Brockau, le terrible « faiseur de monstres » qui assure la réputation sulfureuse du cirque en fabricant d’étranges créatures, à partir d’animaux qu’il capture. 
Rien ne sera épargné au spectateur : ni les soubresauts des carcasses sanguinolentes, ni les outrages commis à la pudeur… Le public se délivre de ces horreurs dans de grands éclats de rire. Car ce théâtre du Grand Guignol, qui jouait jadis sur la naïveté des spectateurs, révèle des trucages artisanaux qui ravissent le spectateur d’aujourd’hui.

Tirée du répertoire du Théâtre du Grand Guignol, "Le Faiseur de Monstres" faisait partie du premier spectacle d'Arsenic, "Une Soirée sans Histoires". On retrouve dans cette pièce d'épouvante notre goût prononcé pour le théâtre de foire, avec ses théâtralités fortes, la générosité de son jeu et le plaisir immédiat des spectateurs. "Le Faiseur de Monstres", c'est la joie de suivre ensemble une pièce à suspense, de rire ensemble de ces codes désuets, decrier d'horreur et de sortir ensemble de grands « aahhh » dégoûtés. C'est le théâtre dans ce qu'il a de plus direct : le plaisir de plonger mi-amusé, mi-horrifié dans la terrible histoire de Lina et la tragique existence de Brockau - faiseur de monstres.

 

 

Critiques

Ambiance rouge. Rouge comme le camion qui s’ouvre sur la scène d’un soir, rouge comme les couvertures distribuées à l’entrée, rouge comme le sang d’animaux atrocement mutilés. Magnifique moment en dehors du temps, cette pièce incontournable du théâtre du Grand Guignol se déroule dans la roulotte de Brockau, le faiseur de monstres, au cœur du Parc Malou à Woluwe-Saint-Lambert. Du théâtre populaire, sans autre prétention que le divertissement, qui réussit parfaitement son objectif : entre sourires et répulsion, une joyeuse soirée pleine de cruauté.
Sommes-nous dans un film de Murnau, à une fête foraine ou dans un parc de Woluwe ? Ce joyau théâtral rassemble tant d’ingrédients pittoresques qu’il mérite le détour, ne fût-ce que pour le dépaysement qu’il procure. De l’ineffable Madame Arcovia, en passant par le monstrueux Brockau accompagné par un inquiétant gorille, sans oublier l’élégant directeur et sa jolie femme Lina, le jeu emphatique de quatre acteurs convaincus rappelle le cinéma de l’entre-deux-guerres.
Rires et frissons, airs dégoûtés et mines horrifiées, le spectateur est confronté à beaucoup de difformités. L’imagination de Brockau n’a pas de limites. Pour entendre parler du canard derviche, du lapin épilé ou du gorille humanisé, c’est bien là qu’il faut aller.
Comme l’amour et la cupidité sont aussi de la partie, c’est sans hésitation que nous vous y envoyons. Goûtez au charme désuet indescriptible de ce théâtre de foire, assistez au court-métrage qui clôture ce retour à une époque révolue et laissez-vous convaincre par ce clin d’œil horriblement divertissant.
Catherine Sokolowski

 

 

Date: 
Vendredi 11 Septembre 2009 à 20h30
Lieu: 

Place de Scry, Scry (Mettet)

Détails pratiques: 

Adultes : 8€ , moins de 18 ans : 6€ , Art 27 : 1,25€

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de protection Mollom.